Duplication

Procédé de reproduction de CD et DVD par gravure des données.


DVD-R ou DVD+R?

Normes de DVD : la compatibilité peut varier selon le type de lecteur utilisé. Si vous gravez du DVD-R ou + R pour être lu sur ordinateur, vous ne rencontrerez probablement pas de problèmes. Contrairement pour la lecture avec un lecteur de salon, certains modèles anciens ne lieront pas les DVD-R, (c'était également le cas pour les DVD-RW -ReWritable-), les DVD+R sont les plus largement compatibles. Cette norme n'existe que dans le cas de gravure de DVD, le pressage est le plus universel pour tout type de lecture.


Glass master (moule au cristal)

C’est le disque de référence qui constitue la transposition physique des données reçues. Le glass master est un disque en verre sur lequel on met une couche d’enduit photosensible qui est exposée à un graveur laser, on y applique, alors, une fine couche de nickel qui fait du glassmaster un conducteur électrique. Ce glass master va à la galvanisation qui aboutira à une matrice, c’est le produit final qui servira de base au pressage, c’est un négatif du média à obtenir. Le client nous envoie un CD-R, un DLT ou un DVD-R. Pour du DVD9, un DLT est nécessaire.


Impression offset

Type d'impression permettant d'obtenir suite au pressage une définition très fine jusqu'à 200 points. Il n’y a donc pas de points de trame visibles, comme les films que l’on retrouve au club vidéo.


Master

CD ou DVD à partir duquel on doit effectuer les copies. Le client doit fournir celui-ci et s’assurer que le tout est conforme. Nous ne nous occupons pas de faire la vérification du master.


Pressage

Procédé industriel de reproduction CD et DVD à partir d'un glass master : c’est une injection de polycarbonate, un plastique très pur qui, en coulant dans le réceptacle épouse la forme de la matrice. A cette étape, le média est transparent. Il est alors refroidi en pièce blanche puis mis sous vide avec un conducteur en aluminium. On injecte du gaz (argon) et un courant haute tension ayant pour effet d’appliquer une couche d’aluminium très fine 0.05 micron sur le moulage. Cette couche, très sensible, est enduite d’un vernis protecteur ; séchée sous rayon UV. Chaque disque est mis sous scanner pour vérifie s’il y a un défaut.


Sérigraphie

Sérigraphie de 1 à 6 couleurs : quadri* + blanc si nécessaire (le média est couleur aluminium), et un pantone. Un film de soie est créé pour chaque couleur. Après développement, les points de la trame du film deviennent des trous dans la soie qui laisseront passer l'encre. Les masques sont montés dans la machine à imprimer et aligner. Après encrage, un racloir enlève l'encre du cadre sur le CD, appliquant ainsi le motif par couleur. La couleur est projetée puis elle sèche sous une lampe UV. La trame est de 133 points.

Quadri* : ce sont les 4 couleurs de base CMJN 
5 couleurs : pour la sérigraphie ou le pressage de CD, DVD, nous parlerons de 5 couleurs : quadri + aplat blanc ou couleur pantone si nécessaire car le média a une couleur de base aluminium.


CODEC (compresseur/décompresseur)

Mot forgé à partir de COmpression / DECompression. Permet de compresser, via un logiciel, une séquence audio/vidéo. Ce fichier peut ensuite être lu sur la plupart des ordinateurs multimédias. Le CODEC peut être effectué par un élément matériel, logiciel, ou les deux à la fois. Le principe du CODEC est de coder les informations redondantes. Ces dernières peuvent être de deux types: spatial ou temporel. Une fois codées, le décodeur devient nécessaire à la visualisation.


DLT (Digital Linear Tape)

Technologie de sauvegarde sur ruban magnétique. Technologie privilégiée pour sauvegarder le DVD-vidéo maître afin de le faire reproduire en grande quantité. Le DLT est le seul medium permettant l’anti-piratage lors de la reproduction des DVD-vidéos.


MPEG (Moving Picture Experts Group)

Norme de compression audio et vidéo numérique. Cette norme permet de réduire le temps de transmission lors de la diffusion et de minimiser l'espace occupée sur le support de stockage.

MPEG-1Cette norme est surtout utilisée pour le stockage sur cédérom, cédérom interactif et cédérom vidéo, de même que pour la transmission à bas débit.

MPEG-2Cette norme convient pour la diffusion par télévision numérique, télévision haute définition et le stockage sur DVD.

MPEG-4 Il s'agit de la dernière norme de compression. On confond souvent le DivX avec le MPEG-4. En fait, le DivX désigne des fichiers qui utilisent la norme MPEG-4. Le MPEG-4 est bien entendu un CODEC.


NTSC (National Television Standards Committee)

Norme américaine de vidéo. Pendant longtemps, cela n'a pas vraiment fonctionné (rotation des couleurs : le bleu devient rouge, le rouge, vert...), alors les américains disaient : « Never Twice the Same Color ».


PAL (Phase Alternate Line)

Norme télévisuelle la plus utilisée dans le monde notamment en Europe, Afrique, Asie et Moyen Orient. Mise au point dans les années soixante, elle prévoit l'affichage de 625 lignes par image et la correction des décalages de couleurs se produisant pendant la transmission.


Analogique

Contrairement à la technologie numérique, le terme analogique concerne tout ce qui n'utilise pas le codage binaire pour stocker l'information. Ainsi, les principaux formats vidéos (VHS, Hi-8, etc.) sont analogiques tandis que le format DV est numérique. De plus en plus, la vidéo se tourne vers une chaîne totalement numérique - du tournage au montage.

 


Authoring

 

Action de créer des menus et une navigation à l'intérieur de ceux-ci lors de la création d'un DVD. Il existe plusieurs logiciels d'authoring, certains sont directement intégrés dans les logiciels de gravure.


AVI (format)

Format de codage des vidéos créé par Microsoft. Les fichiers AVI contiennent une séquence vidéo qui peut être lue sur l'ordinateur. Un fichier AVI encapsule la vidéo qui, elle, est codée grâce à un CODEC. Si ce CODEC est présent sur l'ordinateur, il vous sera possible de relire le fichier sur votre ordinateur.


Betacam

Standard de magnétoscope et de cassette permettant d'obtenir une qualité broadcast. Les cassettes Betacam sont les cassettes utilisées en télévision et permettant la meilleure qualité d'image et de son (en concurrence avec le DV).


Biterate

Terme informatique qui correspond dans un flux vidéo (un fichier vidéo sur disque dur ou sur DVD par exemple) aux nombre de bits transférés par seconde. Pour un même CODEC, plus le nombre est élevé, meilleur est la qualité. Cette information est également intéressante pour contrôler le flux vidéo à travers internet.


Compression

Action nécessaire au stockage de la vidéo sur disque dur (ou CD-ROM). Il existe plusieurs normes (voir CODEC), les formats de compression les plus connus sont le MPEG (utilisé pour les DVD) et le DV (utilisé par les caméscopes). Il en existe plusieurs autres: Indeo, Cinepak, MJPEG, DivX, etc.
.


DIVX

Nouvelle norme de compression qui correspond au MPEG-4. Vous pouvez trouver le CODEC approprié sur le site http://www.projectmayo.com/. Ce terme désigne également une tentative anti-piratage qui est restée sans suite; cela n'a strictement rien avoir avec le codec MPEG-4.


DV

Système d'enregistrement (et également de format de cassettes). Le DV se présente comme un concurrent direct du standard Betacam. Le signal numérique DV surpasse tous les standards amateurs et peut prétendre à une qualité broadcast. Pour toute information complémentaire, je vous conseille d'examiner le site dédié à la vidéo numérique: le repaire du DV.

Les bandes DVC-Pro sont concurrentes des cassettes DV-Cam. La définition couleur est double par rapport au DV, Digital-8et DV-Cam. Ce format a été créé par Panasonic qui propose également le DVC-Pro 50.


DVC-PRO 50

Extension du DVC-Pro 25. La différence de débit (50Mb/s au lieu de 25) permet d'obtenir une image de meilleure qualité permettant le travail de postproduction.


HDV

Haute-définition vidéo. Il s'agit de la nouvelle norme pour la haute résolution vidéo. Cette norme inclut le nouveau format d'image passant de 720x576 (pour le système PAL) à 1280x720 (en non entrelacé) ou 1920x1080 (en entrelacé). De nouvelles caméras DV sont capables d'enregistrer dans ces modes haute résolution y compris sur des cassettes mini-DV en utilisant la compression MPEG-2.


MINI-DV

Cassette vidéo classique pour l'enregistrement du signal DV. C'est la cassette utilisé sur la majorité des caméscopes numériques destinés aux amateurs.